samedi 16 août 2014

Lectures de vacances

C'est une famille d'intellos, des gens qui citent Rabelais et ordonnent à leurs gamins de mettre la table en latin, des gens qui n'ont pas la télé et qui considèrent les jeux vidéo comme des outils du Malin, des gens qui ont des livres dans toute la maison et qui reconnaissent du Monteverdi au bout de trois mesures. Voilà pourquoi ça ne m'étonne pas beaucoup quand, jour après jour, dès que leur nombreux enfants leur laissent une minute de répit, je les trouve plongés dans un bouquin. Mais voilà aussi pourquoi ça m'amuse de les voir immanquablement en train de dévorer, non pas des essais sociologiques ou des grands classiques russes, mais... toute ma collection d'aventures de Fantômette, les unes après les autres.
(Pendant ce temps, le fils aîné de 11 ans lit du Bradbury, lui...);

1 commentaire:

  1. Ahhh, Fantômette ! Je crois que ma fille ainée a tout dévoré !

    RépondreSupprimer