mardi 1 novembre 2016

Retour de vacances quasi-estivales : cartes postales

Non, non, je ne suis pas tombée dans une faille spatio-temporelle... quoique. Comme il y a deux ans, nous venons de passer cinq jours de vacances dans un lieu où personne n'a l'air d'être au courant que l'automne est arrivé, même pas les arbres. Plage, baignade dans une eau à 21°C, châteaux de sable, promenades au soleil, t-shirts à manches courtes, glaces et sandales. Des vacances très, très chouettes.

Allez, je file me coucher. Je ne sais pas si c'est la fatigue de ces derniers jours (il faudra encore bien des années avant que "vacances" soit synonyme de "repos"...), ou le changement d'heure, ou le fait de m'être levée à 4h30 ce matin pour pouvoir partir avec enfants et bagages à 5h15, ou la promenade de cinq kilomètres et quelques que j'ai faite aujourd'hui avec mon père adoptif pour profiter des couleurs automnales (parce que bon, les palmiers, ça lasse), mais j'ai l'impression qu'il est minuit passé...

Oui, nous avons eu plutôt beau temps.

Disons qu'on ne peut pas se plaindre.

Les effets pervers du buffet du petit-déj :
l'assiette de Miss Thing One.

Celle de Mr Thing Two.

Des arbres étranges...

Mais surtout des palmiers (et des jump shots)

1 commentaire:

  1. Tu m'as donné une envie de frittes à 07H du matin. ^_^!

    RépondreSupprimer