dimanche 11 janvier 2015

Un hôtel désert

Sans transition, parce que – pour nous – la vie continue, pendant que le Grand est allé manifester (avec la famille d'un copain) pour la première fois de sa vie, moi, j'ai pris le train jusqu'à un trou paumé (sans offense, hein !) pour animer des ateliers d'écriture demain. Et cette nuit, je vais dormir seule dans un hôtel de 24 chambres. Entièrement seule. Autrement dit, il n'y a pas un rat (enfin, j'espère) dans tout l'établissement. Pas même un gérant. J'ai dû ouvrir la porte de la rue avec une clef remise à un voisin, traverser de longs couloirs silencieux (va savoir pourquoi, on m'a attribué la dernière chambre, très loin de l'entrée), en essayant de ne pas imaginer ce qu'il pourrait y avoir derrière toutes ces portes si on était dans un film d'horreur, et m'installer dans une chambre glaciale, au chauffage éteint. Heureusement que je ne suis pas trop froussarde...

11 commentaires:

  1. j'espère que le remboursement de la chambre était avec la clé ?

    parce que perso, je taperai un gros scandale d'être reçu dans ces conditions par un "hôtel" , et pourtant c'est pas mon genre ...

    RépondreSupprimer
  2. Ficelle for ever12 janvier 2015 à 09:19

    On dirait le début d'un roman!
    (tu as vu Shining, aufait?)
    Moi je trouve génial qu'il existe, dans un trou paumé, certes, un endroit où on te confie la clef des lieux. Il serait plus simple de dire : l'hôtel est fermé d'octobre à avril, désolé madame.

    RépondreSupprimer
  3. L'avantage des trous paumés, c'est qu'on se gare sans difficulté. On peut même traverser les ronds-points en ligne droite.

    RépondreSupprimer
  4. Mouais... et pour le restau, tu as eu la clef de la cuisine aussi ?
    L'idée de laisser une chambre à ta disposition même si c'est fermé est souriante, après tout, tu viens animer un atelier pour leurs enfants, à ces villageois-là, mais j'espère qu'ils avaient allumé le chauffage et t'ont invitée à dîner !

    RépondreSupprimer
  5. Ça arrive à mon mari d'aller chercher la clé d'un hôtel près de chez nous pour ses collègues qui arrivent le jour de fermeture. Ils sont tous seuls dans le bâtiment, mais le chauffage est allumé, au moins. Et le lendemain matin la patronne vient leur faire le petit-déjeuner rien que pour eux ! J'espère que tu as passé une bonne nuit quand même !

    RépondreSupprimer
  6. Anael, je savais que je serais seule ! Je n'avais donc aucune raison de faire un scandale, mais ça m'a fait bizarre tout de même, surtout que je croyais que ce serait un tout petit hôtel, et le couloir interminable m'a fait tout drôle...
    (Et puis je n'aurais pas pu exiger un remboursement : ce n'est pas moi qui ai payé !)

    Pour le chauffage, le patron s'est excusé platement ce matin, ils ont l'habitude d'éteindre le chauffage le dimanche, puisque normalement l'établissement est fermé... Mais j'ai pu le rallumer en arrivant. Enfin, j'aurais pu, mais puisque je dors mieux dans une chambre pas trop chauffée, j'ai préféré mettre cinq couvertures (mais j'ai chauffé la salle de bain).

    Et aucun problème pour le dîner (un ami du coin m'a invitée) ni pour le petit-déj (le patron est arrivé à 7h ce matin).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tant mieux alors, si tout était prévu^^

      au final, je comprends que cela t'ai fait tout bizarre d'arriver comme cela toute seule^^ :)

      tes ateliers se sont bien passés au moins ?

      Supprimer
  7. Heu, Ficelle, tu crois vraiment qu'il faut que je voie Shining ? Il est sur ma liste noire, avec L'exorciste et Seven et Scream...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Orange Mécanique. Non, en effet, laisse tomber Shining...;-)

      Supprimer
    2. Ficelle for ever13 janvier 2015 à 11:36

      Je mentionne Shining à cause de l'hôtel vidé pour l'hiver bien sûr, ses grands couloirs avec son éclairage anxiogène où le gamin fait du tricycle (je ne cache pas que j'ai eu la vision de Fofo en triporteur dans le couloir).

      Je pense que Shining est visible pour Fofo, même si à mon sens l'histoire est bancale, parce qu'il y a une vraie présence "cinématographique" , et un acteur qui a de la gueule.
      Tandis que Seven, c'est du gore violent malsain que je lui INTERDIS de voir.
      Scream, ce n'est pas très grave si elle ne le voit pas, elle ne rigolera pas devant la pub Fervex, c'est tout.

      Supprimer