lundi 16 mai 2016

Amarrage

C'est une histoire de princesse avec des paillettes sur la couverture rose, et puis des bals, des belles robes, des pétales de rose dans l'eau du bain, des bons sentiments à n'en plus finir, et ça se passe à Venise, pour faire bonne mesure.

Et voilà que ma princesse monte sur une gondole (dorée, toujours dorée, avec des coussins de velours), et qu'elle ordonne au rameur de s'arrêter là, en lui désignant une... bitte d'amarrage.

Je cherche tout de suite une autre formulation, ou je suis joueuse et j'attends de voir qui, de l'éditrice, de son assistante, ou du correcteur, tiquera le premier ?

8 commentaires:

  1. Ficelle for ever17 mai 2016 à 10:10

    Ben quoi? C'est du français et c'est le terme exact pour désigner cet objet. Ne t'auto-censure pas. On va rigoler.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens nous au courant, surtout...

    RépondreSupprimer
  3. Ne change rien, c'est eux qui auront l'esprit mal tourné le cas échéant...

    RépondreSupprimer
  4. Dans le même genre (ou non) chez moi : https://www.labite.com

    RépondreSupprimer
  5. Fastoche, c'est 1 plot d'amarrage
    Capitaine Crochette.

    RépondreSupprimer
  6. Assise sur une bitte

    D’amarrage, elle pleure
    
Son homme qui la quitte,

    La mer c’est son malheur.

    (Renaud, « Dès que le vent soufflera », 1983)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, j'y ai pensé, bien sûr !

      Supprimer
  7. Ben quoi, il faut appeler un chat un chat, une bitte, une bitte (et une chatte ? ok, je sors !)

    RépondreSupprimer