vendredi 26 juin 2015

Vol d'ordinateur

Je crois que j'y avais fait allusion ici à un moment donné : lors de mon dernier voyage en train, je me suis fait voler mon ordinateur.
Bon, OK, je l'ai oublié à bord.
Mais la personne qui l'a retrouvé ne l'a pas apporté aux objets trouvés, alors c'est bien du vol, ça, non ?
Je me console en me disant que puisque je suis sûre de ne pas m'être levée de mon siège pendant le trajet, et que j'étais une des dernières à sortir du wagon, ce n'est pas un passager qui l'a emporté, mais le personnel de nettoyage, certainement pas très bien payé. Tant qu'à être volée, je préfère l'être par un pauvre. C'est mon côté bobo de gauche.

Bref, le moment était très mal choisi pour causes de compte en banque écarlate. Or, même si j'ai un ordinateur de bureau, j'ai vraiment besoin d'un ordinateur portable pour bosser quand je suis en déplacement, en particulier l'été.
A tout hasard, j'ai contacté mon assurance. Et là, surprise, on m'a dit que oui, ce genre de vol était couvert. Il fallait juste que je porte plainte.

Je suis donc allée au commissariat du coin faire perdre du temps à un flic. Fort charmant, au demeurant. Oui, oui, je suis désolée, hein, je connais pourtant tout Renaud par cœur, mais ce flic-là était vraiment charmant, je n'y peux rien. Il était noir, aussi, donc je me dis qu'il ne devait pas être facho.
(Je suis à fond dans les clichés, ce soir, non ?)

Ensuite, j'ai rappelé mon assurance, qui m'a dit qu'à la réflexion, puisque j'avais travaillé avec dans le train, cet ordinateur pouvait être considéré comme du matériel professionnel, et donc il fallait que je me tourne vers mon assurance professionnelle. Sachez-le, brave gens : pour peu que vous répondiez à un email de votre patron de temps en temps, paf, votre bécane payée avec vos propres deniers devient un ordinateur professionnel. Et tant pis pour vous si, comme moi, vous n'avez pas d'assurance professionnelle.
J'ai rétropédalé aussitôt et j'ai affirmé que je l'avais sorti dans le train pour regarder un film. Ce qui était vrai aussi, en plus.

Bref, après quelques négociations, l'assurance a fini par me rembourser. Une fois déduite la décote pour "vétusté" (oulala oui, il avait presque deux ans, dites donc) et la franchise, j'ai touché à peu près la moitié du prix d'origine de l'ordinateur. Franchement, je n'en espérais pas tant. Néanmoins, cela ne suffisait pas pour racheter le même.
Mais, me suis-je dit alors, peut-être que je peux m'en acheter un autre plus basique, à ce prix-là ? Après tout, je n'ai pas besoin d'un truc ultra puissant. Je m'en sers exclusivement pour mes traductions (donc il faut juste que je puisse y installer un logiciel de traitement de texte et quelques dictionnaires), et de temps en temps pour mettre un DVD aux enfants, en vacances ou dans le train.
A ma grande joie, j'ai en effet trouvé un ordinateur portable qui coûtait quasiment à l'euro près la même somme que celle remboursée par l'assurance. Je l'ai reçu aujourd'hui, et j'ai été ravie de constater qu'il était encore plus léger et fin que le précédent. Je me suis empressée d'installer LibreOffice, et Dropbox, et Firefox. Et puis j'ai pris mon premier dictionnaire à installer, le Robert & Collins, et je me suis approchée avec le CD-ROM à la main...
... et j'ai poussé un hurlement.

Oui, mesdames et messieurs, avec la grande intelligence qui me caractérise, j'ai acheté un ordinateur sans lecteur CD.


(soupir)

(Heureusement, après avoir copieusement juré – "Ah mais non mais c'est pas vrai mais MINCE !!" – j'ai découvert qu'on peut acheter des lecteurs externes à un prix raisonnable. C'est juste un truc de plus à trimbaler, quoi.)

(Re-soupir).

5 commentaires:

  1. et il n'existe pas la version téléchargeable de votre dictionnaire ? ce serai certes un coup en plus mais, j'espère, moins cher qu'un lecteur externe et rien à trimballer en plus.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.lerobert.com/espace-numerique/telechargement/le-robert-et-collins-pc.html

    en fait si, il existe.

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr que ça existe. Mais d'abord, il coûte tout de même plus cher que le lecteur externe (35 euros) ; ensuite, j'ai plusieurs dictionnaires à réinstaller, dont au moins deux qui sont vraiment très chers ; et enfin, comme je le disais plus haut, j'utilisais mon ordinateur pour travailler ET pour passer un DVD de temps en temps aux gamins pendant les vacances...

    Bref, je viens d'aller m'en acheter un aujourd'hui. Ce n'est vraiment pas encombrant, à peine plus qu'un boitier CD. Mais je n'en reviens pas de ne pas avoir vérifié ce détail avant d'acheter l'ordinateur.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis contente de ne pas avoir été là lors du hurlement. Je parie que tous les pigeons et les petits vieux du voisinage en sont morts de saisissement.

    RépondreSupprimer
  5. C'est bien le genre de bourde que j'aurais été capable de faire !

    RépondreSupprimer