samedi 11 juillet 2015

Le Filou et la musique

1.
Avant de partir de chez l'assistante maternelle, le Filou dépose un bisou sur la joue d'un copain.
— Et moi ? réclame l'ass-mat. Je suis jalouse !
Aussi belle que zalouse / quand tu bouzes tes épaules / c'est peut-être ça l'amour... chante le Filou.
À trois ans. Je rêve.
(Pour ceux qui ne connaissent pas, Andalouse est une chanson à la mode, que j'ai découverte depuis peu. L'animateur du centre de loisir l'a utilisée pendant l'activité "danse" à l'école maternelle, et depuis, Miss Thing One la chante en boucle. Du coup, nous avons regardé le clip sur Youtube. Histoire de vérifier que le refrain tel qu'il est rapporté ci-dessus est un peu tronqué : "épaules" n'est pas censé rimer avec "jalouse" ni avec "amour", mais avec "espagnole". Ce qui me choque à peine moins. Si vous regardez le clip, je vous propose un jeu : déterminer laquelle des jeunes femmes qui se déhanchent autour du chanteur est censée être la belle Andalouse. On comprend que cette dernière soit jalouse...)

2.
Depuis quelques semaines, les Things chantent à longueur de temps une autre chanson : Agadou, que la maîtresse a choisie pour une chorégraphie lors du spectacle de fin d'année. Je ne connaissais pas, et quand j'ai pris la peine de bien écouter les paroles, ce choix m'a laissée perplexe. Mais je dois avouer que le refrain est facile à retenir... disons qu'il reste dans la tête. Longtemps. Tous les membres de la famille ont pu être entendus à un moment ou un autre en train de le fredonner ou de le siffloter. Quant au Filou, on ne l'arrête plus.
— Mais qu'est-ce qu'il chante ? m'a demandé l'ass-mat il y a une semaine. Depuis ce matin, il n'arrête pas de répéter "Aaaaaaaa-gaaaaaaaa-dou-dou-dou-poussnana-émoulcafé..."
Snif.
[— C'est récent, cette chanson ? a demandé le Grand hier soir.
— Non, pas du tout. Apparemment, c'est une chanson de club med des années 70, avant ma naissance...
— Ah ouais, elle est SUPER vieille, alors !]

3.
Je prends mon thé du matin. Le  Filou arrive et s'extasie devant ma tasse :
— Oh ! C'est la reine des neizes !
Alors là, c'est trop fort. Cette fois, on ne peut pas accuser sa sœur, qui n'est pas particulièrement fascinée par Elsa (oui, je mesure ma chance), ni l'école maternelle. Et je suis bien certaine de ne pas lui avoir montré le DVD : les Things l'ont regardé une seule fois, pendant sa sieste. Alors ?
Je l'interroge :
— Comment tu connais ça, toi ?
— C'est Lissie a montré sur le dinateur ! N'a fait un sâteau en glace, la reine des neizes !
La coupable est donc ma sœur de 14 ans, qui visiblement, n'a rien trouvé de mieux que de passer "Libérée, délivrée" au bambin.


Conclusion : depuis trois jours, tous les soirs, le Filou nous supplie de le brancher sur Youtube et de lui passer, dans l'ordre :
- Agadou
- Andalouse
- Let it go (oui, c'est mon petit acte de rébellion, je lui passe la chanson de Disney en anglais).

Il est peut-être temps que je reprenne son éducation musicale en main.

(Ça tombe bien, j'ai acheté un album de Dorothée à écouter pendant les longs trajets en voiture, cet été.)
(Ben quoi ?)

5 commentaires:

  1. Ah, si tu viens juste de découvrir "Agadou"..c'est que dans ta liste des films a avoir vu, tu n'es pas encore arrivée aux "Bronzés".....:-)

    RépondreSupprimer
  2. Mais il me semble que vous avez vu Les Bronzés Darling et toi. Vous en êtes restés consternés, certes, mais vous n'avez pas pu échapper à "Agadou-dou-dou". Imagine donc qu'à l'époque, c'est 35 Filou par classe qui bramaient à toute heure "pousse la banane et moud l'café".
    Heu, c'est la maîtresse qui a remis ce tube au goût du jour? Elle n'a vraiment RIEN trouvé d'autre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Darling et moi avons tous les deux chassé ce film de notre mémoire. Il faut croire qu'il nous a traumatisés... En tous cas, ni l'un ni l'autre n'avons reconnu la chanson, et pourtant, s'il y a UN domaine où ma mémoire fonctionne bien, c'est pour les chansons. J'ignorais totalement que c'était un "tube"...
      On est bien d'accord que c'est un choix curieux de la part de la maîtresse, hein ? Surtout que franchement, c'est moi qui ai l'esprit mal tourné ou les paroles peuvent être interprétées de manière, heu... pas adaptée aux enfants, même si ceux-ci n'ont aucune chance de comprendre ?

      Supprimer
  3. En fait les Bronzés n'avaient pas les droits des chansons qu'ils voulaient utiliser. C'est pourquoi "étoile des neiges, mon coeur amoureux" est devenu "quand te reverrai-je, pays merveilleux". Alors je suppose que c'est pareil : "agadou-dou-dou pousse l'ananas et moud l'café" est devenu "pousse la banane et moud l'kawa, dadadirladada", avec des paroles plus explicites que dans la version originale (y a du soleil et des nanas dadadirladada, on va s'en fourrer jusque là) (lyrics : poems by Keats).
    Mais bon, c'est bizarre quand même d'avoir exhumé ça.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Ficelle pour la minute culturelle !
    J'ai beaucoup ri en lisant ton billet, Fofo. ;-)

    RépondreSupprimer