mardi 8 mars 2016

Bulletin

8h45, ce matin :
— Maman, tu peux signer mon bulletin du premier trimestre, vite, je dois partir et je devais le rendre hier !
Si ce n'était pas le Grand, je soupçonnerais un stratagème pour ne pas me laisser le temps d'examiner le bulletin, mais sa moyenne est bonne. Néanmoins, il ne s'en tirera pas aussi facilement. J'ai signé sans lire, mais j'ai fait une photocopie. Ensuite, je l'ai lu.

Les notes : entre correctes et très bonnes. Fort bien.
Les appréciations (je zappe les début de phrases, à la fois par fausse modestie et parce que ce sont toujours les "mais" les plus intéressants) :
- Maths : "... mais quelques fois très inattentif. Il faut se concentrer un peu plus."
- Physique-chimie : "... mais il ne fait pas toujours preuve d'attention. Une participation orale plus fréquente et moins de bavardages serait..."
- Français : " ... mais essayez de ne pas laisser votre esprit divaguer."
- Histoire-géo : "... mais il devrait participer davantage en classe et approfondir le travail à la maison".
- SVT : "... mais qui pourraient être meilleurs avec un travail personnel plus approfondi"

Ce soi, je lui demande :
— Mon Grand, qu'est-ce qu'on peut tirer comme conclusion de ton bulletin ? A part que tu te débrouilles plutôt bien, je veux dire ?
— Que je suis distrait, que je ne participe pas assez et que je ne révise pas assez avant les évaluations ?
— Bon. Au mois, tu le sais...

(Cela dit, je doute fort que ça change, vu que son instit de grande section de maternelle et tous les autres depuis m'ont toujours martelé en boucle "rêveur" et "ne participe pas"...*)


(Ça me rappelle quand il m'a expliqué que dans je ne sais plus quelle matière, ses notes avaient baissées parce qu'il n'était plus à côté de son meilleur copain. Je m'étais offusquée :
— Comment ça ? Tu copiais sur lui ?
— Mais non ! Mais pendant les évaluations, quand il me voyait rêvasser, il me donnait un coup de coude pour que je m'y remette, alors que maintenant, ma voisine, elle s'en fiche, et je me rends toujours compte à la fin que je n'ai plus le temps de répondre à toutes les questions !)

*Et vous savez quoi ? Tant qu'il a des notes plutôt bonnes, je m'en fiche. C'est vrai, il pourrait sans doute mieux faire, mais ça servirait à quoi ? Le jour où ça lui posera vraiment des problèmes, ce sera le moment de faire des efforts...



5 commentaires:

  1. rêveur , distrait :ça me rappelle tout à fait mon fiston , je crois que la chose la plus ahurissante c'était au CM 2 quand l'instit ( un grand type écolo , très cool ) , lors d'une rencontre , m'a dit qu'il ne faisait pas ses devoirs (ceux dont il notait les ennoncés au tableau ) , j'ai demandé au fiston qui nous a fait cette reflexion extraordinaire " mais je croyais que c'était pour ceux qui avaient envie "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hu hu ! Elle est excellente, celle-là !

      Supprimer
  2. Ton grand me fait beaucoup penser au mien, Fofo (qui aura 10 ans le 16 mars). Le côté bons résultats, réflexions pertinentes, mais tête en l'air, ou "plane à vingt mille" comme dit la prof de mon fiston... N'aurait-il pas été diagnostiqué intellectuellement précoce / à haut potentiel ? Dans ce que tu écris sur lui, je pense beaucoup à ce profil d'enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dans un collège spécialisé dans l'accueil des enfants "précoces" et un jour une prof est tombée des nues quand je lui ai dit que ce n'était pas à cause de ce programme qu'il était scolarisé là... Il y a quelques traits en commun avec ce qu'on juge comme faisant partie du profil "précoce" (décidément je n'aime pas ce mot), mais pas tant que ça, en fait. Et ça n'a pas beaucoup d'importance, au fond, puisque sa scolarité et sa socialisation sont normales.

      Supprimer
    2. Moi non plus je n'aime pas ce qualificatif, mais c'est le mot qui est utilisé (ou haut potentiel, comme je l'ai écrit)... En tout cas ça a expliqué beaucoup de choses, pour nous ! On ne comprenait pas comment il pouvait être si mâture et vif pour certaines choses, et si "bébé" pour d'autres (du point de vue des émotions, de la motricité fine - comme faire ses lacets ou des trucs "simples" du quotidien)...

      Supprimer