dimanche 8 juillet 2018

La punition divine

Il y a eu le jardin dévasté par des travaux de terrassement ;
Il y a eu le gros dégât des eaux qui a provoqué la démolition d'une salle de bain ;
Il y a eu le lave-vaisselle tombé en panne et qu'on me jure de réparer "sous peu" depuis trois semaines (celui-là, j'aurais dû m'y attendre : il a le chic pour me lâcher quand je suis particulièrement débordée) ;
Il y a eu le four qui a cessé de fonctionner à cause d'un problème de branchement ;
Il y a eu Internet (et le téléphone, bien sûr) qui a été coupé pendant deux jours dans tout le quartier ;
Il y a eu, hier soir, la vitre cassée par un gamin qui s'est pourtant juste appuyé dessus ;
Et puis il y a eu, aujourd'hui, le lave-linge qui s'est arrêté en plein programme et qui a refusé de se remettre en marche ou même de se vidanger, avec les conséquences aquatiques que vous imaginez.

J'ai été parricide dans une autre vie, vous croyez ?

("C'est le bon dieu qui te punit parce que tu m'as forcé à déménager, maman !" m'a lancé le Grand, le seul des enfants qui râle à la perspective de changer prochainement d'adresse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire